ETHEREAL

Cinq courts-métrages chorégraphiques qui mettent en avant l'aspect psychologique ressenti pendant cette période de pandémie.

PRELUDE

Avant que le coronavirus n'apparaisse, tout paraissait si simple, et c'est cette image que ce tableau véhicule, à travers la jeunesse, l'innocence, l'inconscience, la joie, le bonheur en somme.


TRAPPED

Piégés dans un cercle sans fin de solitude et de mélancolie, enfermés, isolés, coupés du reste du monde ... nous avons dû apprendre. Cependant, la solitude nous permet de vivre avec la personne que l'on ne voit jamais si l'on ne s'y force pas : nous-mêmes. La réponse est propre à chacun mais nous apporterons la nôtre avec un chapitre qui dépeint une solitude profonde.


PROSPECT

Alors que le premier confinement est enfin levé, que le soleil semble à nouveau briller et que les jardins fleurissent, la liberté s'apparente à une amie d'autrefois, retrouvée dans les cendres du chaos, enfin décidée à nous tendre une main amicale et chaleureuse. Ce message est illustré à travers la vie violente d'un couple isolé.


RESURGENCE

Alors que le confinement prend fin, et qu'un semblant de liberté réapparaît, il a été nécessaire pour chacun de tout recommencer, de s'émanciper, de redécouvrir l'art, la passion, mais également d'évoluer. Ce message est illustré à travers la redécouverte d'une femme, accompagnée de ses douces "ombres", qui laisse, derrière elle, une vie violente et assommante. Un message fort en cette journée de la femme.


ÉPISODE FINAL LE 5 OCTOBRE 2022 !